Qu’est-ce qu’un éthylotest antidémarrage ?

thumbnail

L’EAD, ou éthylotest antidémarrage, est un petit appareil qui se trouve dans un véhicule. Il est relié au démarreur et il garantit que vous pourrez prendre la route uniquement si vous avez moins de 0,2 % d’alcool dans le sang. On fait le point sur ce dispositif.

Comment fonctionne un éthylotest antidémarrage ?

éthylotest antidémarrage
Source : Sesaly

L’éthylotest antidémarrage est relié au démarreur d’une voiture. Il peut ainsi empêcher celle-ci de démarrer si le conducteur est trop alcoolisé. Ce dernier doit souffler dans l’éthylotest au moment où il veut démarrer. Si l’alcoolémie est supérieure à 0,2 % d’alcool dans le sang, le conducteur est testé positif. Ce dispositif sécurisant empêchera alors la voiture de bouger. L’EAD bloque également le véhicule si la tentative de démarrage a lieu plus de deux minutes après la mesure de l’alcoolémie.

Pendant la conduite, l’éthylotest peut demander de nouveaux contrôles de manière aléatoire. Dans ce cas, le conducteur a alors 20 minutes pour s’arrêter et souffler une nouvelle fois dans l’appareil.

Combien coûte l’installation d’un kit éthylotest antidémarrage ?

L’installation d’un éthylotest car complet coûte au moins 1 000 €, selon le type de véhicule. Le montant de cet investissement est à la charge de l’usager. Il est aussi possible de louer un EAD. Le montant peut varier entre 35 € et 100 € selon la durée de la location.

Comment faire installer un EAD ?

Seul un installateur agréé par la préfecture peut poser un EAD. La liste de tous les installateurs agréés de votre département vous sera remise par les autorités judiciaires.

Profitez-en pour augmenter encore la sécurité de votre moyen de transport. Optez aussi pour des solutions de signalisation pour véhicules utilitaires. Ces bandes réfléchissantes renforcent la sécurité du conducteur sur la route, surtout la nuit.

L’EAD, une alternative à la suspension du permis

permis de conduire britannique
Source : Pixabay

Depuis septembre 2018, les conducteurs pris en flagrant délit de conduite en état d’ivresse peuvent recevoir l’obligation d’installer un EAD. C’est le préfet qui en prend généralement la décision, mais cette solution peut aussi être proposée par la commission médicale. Dans certaines circonstances, l’installation d’un EAD permet d’éviter la suspension du permis de conduire.

Attention, cette mesure ne concerne pas les permis de conduire professionnels ni les permis de conduire poids lourds.

Ce dispositif d’aide à la conduite en sécurité n’est pas obligatoire. Il est pourtant vivement conseillé d’en faire installer un dans son véhicule. Certains automobilistes ont cependant une interdiction de conduire s’ils ne possèdent pas d’éthylotest antidémarrage. Cette obligation concerne ceux qui ont commis un délit de fuite sous l’emprise de l’alcool, par exemple.

Haut de page